Le « Gaslighting » est le nom donné à une technique de manipulation émotionnelle qui vise à faire douter une personne de sa santé mentale. Comment cette technique s’opère-t-elle ? Comment la repérer et la combattre ?

Une manipulation dangereuse et difficilement détectable

Le « Gaslighting », une technique sournoise de manipulation émotionnelleÀ l’origine, on retrouve ce terme légèrement barbare dans le film américain « Gaslight », sorti en 1944. Ce long-métrage met en scène un couple, dans lequel le mari, à force de manipulation, finit par faire douter son épouse.

En fait, il essaye de faire croire à sa femme et à son entourage qu’elle devient folle en manipulant de petits éléments de leur environnement, tout en la convaincant qu’elle commet des erreurs et qu’elle a une mémoire faillible si elle remarque les changements à l’œuvre.

Le mari provoque une telle remise en question chez sa femme qu’elle en vient à douter de sa propre santé mentale.

C’est une forme d’abus mental dans lequel l’information est déformée ou présentée sous un autre jour pour favoriser l’abuseur, ou faussée dans le but de faire douter la victime de sa mémoire, de sa perception et de sa santé mentale.

Particulièrement sournoise, cette technique vise donc à faire passer l’autre pour fou. Concrètement, le manipulateur affirme des choses à tort et nie des faits avérés. Parfois, il complimente sa victime ou la félicite. Celle-ci se dit alors qu’elle avait tort, et que cette personne lui veut forcément du bien.

Immatures et à tendance passive-agressive, ces manipulateurs hors pair avancent masqués. Néanmoins, ils agissent en pleine conscience et prennent plaisir à faire souffrir les autres. Si leurs actes amènent la victime à se questionner, ils s’en réjouissent car rien ne pourra prouver leur implication.

Dans des cas extrêmes, l’agresseur peut même aller jusqu’à dissimuler ou casser des objets pour faire croire à l’autre qu’il perd la mémoire.

Voici certaines des techniques de manipulation qui relèvent du gaslighting : mentir de manière flagrante, nier avoir dit quelque chose, faire des promesses en l’air, ne pas joindre les actes à la parole, monter les uns contre les autres, dire de vous que vous perdez la tête, dévaloriser puis valoriser une personne en un rien de temps.

Leurs victimes favorites : les personnes optimistes

Souvent incapables de prétendre au bonheur ou à une joie simple, ces profils font des personnes optimistes leurs cibles privilégiées. Leur victime idéale est « douée pour le bonheur », aime prendre sur elle pour aider les autres, ne voit jamais le mal et a tendance à fuir les conflits.

Les victimes développent des symptômes de stress post-traumatiques qui peuvent s’aggraver s’ils s’installent dans la durée. Elles peuvent également avoir des troubles du sommeil, de l’alimentation, des angoisses, de la tachycardie, des maux de dos.

Avec le gaslighting, le manipulateur prend tellement de plaisir qu’il se sent de plus en plus fort et ressert mécaniquement son étreinte. La victime se sent particulièrement isolée, d’autant que l’entourage ne peut pas s’apercevoir du problème car l’agresseur ne montre jamais ses véritables intentions.

Dans la sphère privée, dans certaines familles ou au sein de certains couples, le gaslighting provoque encore davantage de dégâts car les personnes manipulatrices peuvent agir au quotidien. Leurs piques passives-agressives répétées conditionnent totalement le bien-être de leur interlocuteur.

Mettez de la distance et parlez-en autour de vous

La solution la plus efficace pour lutter contre le gaslighting est de couper les liens et d’instaurer une distance nécessaire avec le manipulateur. C’est le meilleur moyen de se rendre compte, après coup, de l’impact émotionnel provoqué par cette relation nocive.

Dans le cas où vous avez décelé ce genre de comportement chez votre nouveau partenaire, éloignez-vous-en et trouver des tiers de confiance pour évoquer le sujet.

Si vous n’avez personne susceptible de vous aider dans votre entourage, en parler avec un psychologue peut permettre d’explorer plus librement les raisons matérielles et/ou psychologiques qui conditionnent votre mal-être.

Psychologika a créé une plateforme de consultation d’un psy en ligne. Un service qui met à votre disposition des psychologues capables de vous écouter et d’échanger avec vous. Un bon moyen de répondre à ces questions et d’amorcer un travail véritablement constructif.