Le quotidien nous stress. Des problèmes au travail, des difficultés avec son partenaire ou les autres membres de sa famille, des mésententes avec des proches ou des problèmes financiers et les angoisses pointent le bout de leur nez. On peut alors se laisser aller et subir de plus en plus d’anxiété. Ou on peut tenter de soulager ses angoisses. Pour cela, vous pouvez consulter un psychologue, prendre des calmants ou tout simplement respirer !

La respiration intermittente, une technique aux nombreuses vertus

Utiliser la respiration intermittente pour soulager ses angoissesOn ne peut pas vivre sans respirer, c’est un fait. Mais bien respirer peut aussi avoir un rôle important pour se sentir mieux. Depuis des siècles, la respiration intermittente aide de nombreuses personnes à être mieux. Naturellement, on peut se dire qu’inspirer et expirer se fait naturellement et que cela ne change rien à nos soucis. Naturellement, mais pour obtenir des résultats, il faut avant savoir bien respirer.

Pour cela vous pouvez pratiquer le yoga Pranayama, basé justement sur des exercices de respirations. Mais peut-être n’avez-vous pas le temps. Dans ce cas, ne vous inquiétez pas, vous pouvez tout de même aider votre corps et votre esprit à se sentir mieux avec la respiration intermittente qui ne demande pas de longues années de pratique pour être bien réalisée, ni de longues minutes pour être utile.

Le principe est simple. On respire et on fait une pause. On crée ainsi une période de rétention d’air dans ses poumons. Cette pause agit de différentes manières sur la santé et permet comme le jeûne alimentaire intermittent de se sentir mieux.

Les atouts des respirations intermittente et diaphragmatique

On confond souvent respiration intermittente et respiration diaphragmatique. Il est vrai qu’elles sont très proches.

La respiration diaphragmatique consiste à respirer très lentement durant quelques minutes. La respiration intermittente va, elle, consister à respirer normalement puis à procéder à des pauses.

Le diaphragme est considéré par beaucoup comme le siège de nos émotions. Il agit ainsi lorsqu’il « coupe le souffle » lors d’une émotion intense par exemple. Il a également un rôle sur les organes environnants puisque lors de la respiration il va bouger et en cela masser ceux-ci. Il va ainsi revitaliser les organes et réduire la fatigue, mais aussi l’anxiété.

En bloquant la respiration, on va augmenter de façon conséquente la quantité d’oxygène présente dans nos cellules. En apportant plus d’oxygène, on participe ainsi au travail du corps. Le métabolisme va donc être reboosté. On ressent alors un flux d’énergie important. Cela joue également sur l’humeur. On est moins irritable et plus heureux.

Cette hypoxie respiratoire se rapproche d’une chambre à oxygène hyperbare. De nombreux bienfaits ont été démontrés tant au niveau médical que sportif et aujourd’hui, pour soulager les muscles ou l’esprit, on utilise grandement ces espaces. La respiration intermittente va alors créer une mini-chambre hyperbare en soi.

Les bénéfices ont été démontrés par de nombreuses études scientifiques. Plus de CO2 va améliorer l’hémoglobine dans le sang et les tissus. Cet apport supplémentaire joue également un rôle pour apaiser le cerveau en calmant les cellules, mais aussi le système nerveux en général. Le cerveau peut alors réagir avec plus de calme. Le stress face aux situations sera amoindri. En effet, il pourra analyser plus facilement les tenants et aboutissants. Il réagira sans angoisse.

C’est ainsi une façon simple d’éradiquer les différents facteurs à l’origine de l’angoisse.

Comment pratiquer la respiration intermittente ?

Utiliser la respiration intermittente pour soulager ses angoisses

La respiration intermittente peut se pratiquer partout. Un des exercices les plus simples consiste à inspirer durant quatre secondes puis à bloquer sa respiration pendant au minimum deux secondes. L’expiration se fait sur 4 secondes puis vous devrez de nouveau bloquer la respiration durant deux secondes.

Il faut toutefois noter que cet exercice peut ne pas vous convenir. Si vous respirez plus vite, si vos poumons ont une très petite capacité… Il est alors important d’essayer différents temps pour trouver le rythme qui vous convient. Il vous faudra doser le temps d’inspiration, d’expiration et de blocage selon ce qui vous fait du bien. N’hésitez donc pas à faire plusieurs exercices. Vous aurez trouvé les bons dosages lorsque vous vous sentirez mieux après l’exercice.

Vous pourrez alors pratiquer ce type de respiration plusieurs fois par jour. Plus vous réitérez, plus vos angoisses disparaitront. Vous pouvez pratiquer l’exercice le matin, à midi et le soir avant d’aller vous coucher. Il est aussi possible de pratiquer avant une réunion de travail stressante ou lorsque vous vous sentez fatigué. Une fois par jour est le rythme minimum recommandé pour obtenir des résultats. Mais vous pouvez abuser de cette technique !

Si vous souhaitez en savoir plus sur les façons de soulager vos angoisses, vous pouvez contacter et prendre rendez-vous avec un psychologue en ligne. Inutile de vous déplacer et de perdre du temps, avec Psychologika.fr, vous avez la possibilité de réserver votre consultation avec un psychologue en ligne quand cela vous convient et d’obtenir un rendez-vous pour une consultation avec un professionnel diplômé à distance.